Après une bonne rando, rien de mieux qu’un bon bain chaud ! Une baignoire en plein air dans un décor champêtre vous attend, remplie d’une eau miraculeuse qui soignera tous vos maux.

Bains de Guitera

On compte une quarantaine de sources chaudes sur l’île, mais l’eau de Guitera est réputée pour être la meilleure.

L’histoire des Bains de Guitera

La source thermale de Guitera se situe au cœur des sentiers de transhumance, empruntés depuis plus de 4 000 ans, reliant l’embouchure du Taravu au plateau du Cuscionu et au col de Verde. Enclavée dans la vallée et entourée de verdure, cette source a un positionnement stratégique dans un petit coin de paradis.

Souvent sujets aux rhumatismes, les bergers furent les premiers utilisateurs des bains de guitera. A l’époque, cette eau chaude était contenue dans une vasque, sans agencement particulier. C’est au XIX ème siècle, avec le développement du tourisme, que des entrepreneurs ont perçu le potentiel économique, et décidé de créer une micro-villégiature autour de celle-ci : aménagement de la vasque, hôtel, restaurant.

Bienfaits et précautions des eaux sulfureuses

Lorsqu’on arrive devant cette petite baignoire face à la rivière, tout nous enchante excepté l’odeur sulfurisée très forte qui ressemble au doux parfum de l’œuf pourri. Il faut parfois souffrir pour être bien !

L’eau claire à 50°C et les bienfaits qu’elle procure sur notre corps nous font vite oublier ce désagrément. Elle est réputée pour soigner les rhumatismes et les problèmes dermatologiques (acnée, eczéma, infections cutanées…). Il ne faut pas rester plus de 15 min, car le trop est l’ennemi du bien. Vous vous sentirez fatigué pendant quelques heures mais détendu et tout neuf !

Le bain est contre indiqué pour les femmes enceintes, ou les personnes souffrant de problèmes cardiaques, tuberculeux ou encore diabétiques.

Comment y aller

Comptez 45 minutes de route en partant d’Ajaccio, direction Ste Marie de Siché, Zicavo.

Written by Frédéric Cesari

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *